Crèche d'Ocre - 2011

Publié le par Pascal Atoch

La crèche d'ocre a été présente au "salon international des santonnier" à Arles en 2011.

Les santons sont de 7 cm, en argile autodurcissant puis peint. Le socle, est en bois et en plâtre. La peinture employé pour la scène est de la gouache. du sable et des cailloux provenant de la carrière d'ocre de la foret communal de Carpentras a été saupoudré sur le sol de la scène,

Une nativité un peu spéciale, mais très vauclusienne, car elle se passe dans la carrière d'ocre de la forêt communale de Carpentras, entre Mazan et Bedoin, pas loin du Mont Ventoux.

Une nativité un peu spéciale, mais très vauclusienne, car elle se passe dans la carrière d'ocre de la forêt communale de Carpentras, entre Mazan et Bedoin, pas loin du Mont Ventoux.

« Tiens ! Mais quelle est cette trompette ? » Se demandait Sergio le mineur en baissant son mouchoir qui protégeait sa bouche et son nez.

« Tiens ! Mais quelle est cette trompette ? » Se demandait Sergio le mineur en baissant son mouchoir qui protégeait sa bouche et son nez.

« Je ne sais pas ! » Lui répondait Patrick. « Oh ! regarde ! Là ! Dans notre grotte, un pipaudoun couché sur la paille. Allons y ! »

« Je ne sais pas ! » Lui répondait Patrick. « Oh ! regarde ! Là ! Dans notre grotte, un pipaudoun couché sur la paille. Allons y ! »

Et tous les mineurs, leurs vêtements salis de l'ocre tiré de la carrière, se dirigèrent humblement vers l’enfant Jésus.

Et tous les mineurs, leurs vêtements salis de l'ocre tiré de la carrière, se dirigèrent humblement vers l’enfant Jésus.

Et oui ! Cette musique mélodieuse, c’était l’ange Boufareu posé sur un nuage au dessus de la carrière, qui soufflait dans sa trompette. 

Et oui ! Cette musique mélodieuse, c’était l’ange Boufareu posé sur un nuage au dessus de la carrière, qui soufflait dans sa trompette. 

« Tu entends Marie ! C’est le bon Dieu qui envoie son ange pour annoncer la naissance du petit ! »

« Tu entends Marie ! C’est le bon Dieu qui envoie son ange pour annoncer la naissance du petit ! »

«Regarde Joseph, le petit !…

«Regarde Joseph, le petit !…

…Et bien il n’arrête pas de sourire. »

…Et bien il n’arrête pas de sourire. »

C’est alors que Julien arrivait avec deux gros paniers plein de provisions pour leur dîner. « On n’a pas grand chose à offrir! Mais on a notre casse croûte. Du bon pain frais, un côte du Rhône, du fromage de chèvres de la mère Eliane et de la charcuterie du père Louis. »

C’est alors que Julien arrivait avec deux gros paniers plein de provisions pour leur dîner. « On n’a pas grand chose à offrir! Mais on a notre casse croûte. Du bon pain frais, un côte du Rhône, du fromage de chèvres de la mère Eliane et de la charcuterie du père Louis. »

Guy, le quatrième mineur, qui était arrivé le premier était en adoration devant le pipaudoun.

Guy, le quatrième mineur, qui était arrivé le premier était en adoration devant le pipaudoun.

Et l’ange boufareu, tout content de cette scène soufflait encore plus fort, pour réveiller les gens du pays. Et il en avait les joues rougies. 

Et l’ange boufareu, tout content de cette scène soufflait encore plus fort, pour réveiller les gens du pays. Et il en avait les joues rougies. 

Crèche d'Ocre - 2011
Crèche d'Ocre - 2011

 

 

 

Exposé au  salon international des santonniers en Arles  en 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article